candidature à l’innovathèque

Innovathèque
Modèle de fiche

Présentation

MODèLE DE FICHE

QUOI ?

Titre

CHAMBOULE TOUT… la classe flexible en lycée professionnel, c’est possible ?

C’est innovant !

La classe flexible repose sur un aménagement de l’espace classe afin de permettre aux élèves d’adopter la position la plus confortable possible pour mener à bien les activités demandées par une pédagogie innovante et adaptée.

Ceci améliore la concentration, et donc, la qualité des travaux rendus.

Les élèves peuvent changer de posture en cours de séance.

Les tables traditionnelles sont regroupées en îlots de manière à favoriser l’interaction et la collaboration des élèves entre eux.

Les élèves peuvent utiliser le téléphone portable de manière raisonnée : recherche de définition, recherche documentaire, etc… et écouter de la musique lors des exercices individuels.

Quelle(s) matière(s) ? [menu déroulant]

Lettres – histoire- EMC

Document ou lien : possibilité d’ajouter un fichier de présentation

Je tiens un blog qui rend compte de l’expérience : http://chamboule-tout.fr/

Expérimentation ?

L’action est-elle menée dans le cadre d’une expérimentation (article L. 401-1 du code de l’éducation) ?

Lien avec la recherche ?

Décrire succinctement le lien avec la recherche en 1000 signes. maximum.(nom du laboratoire, discipline concernée…)

QUI ?

C’est innovant

Quatre classes sont concernées par l’expérience de la classe flexible : des premières bac professionnel commerce (31 élèves), des terminales bac professionnel gestion et administration (28 élèves), des terminales CAP employé de commerce multiservices (12 élèves dont élèves ULIS) et des  terminales CAP employé de vente spécialisée (6 élèves).

Globalement, il s’agit d’un public en difficulté, d’horizons différents, qu’il faut réconcilier avec l’école et l’apprentissage, pour prévenir le décrochage scolaire.

Mais, ce sont aussi des adolescents, des individus à part entière, qui vivent dans un monde mondialisé, et qui de fait, ont du mal à rester concentrés.

L’idée est de les aider à réussir avec une méthode innovante, plus respectueuse des élèves.

La classe flexible développe la confiance en soi et l’initiative.

Rien n’aurait été possible sans le soutien de la direction du lycée et le soutien de quelques collègues.

Les participants

Nombre d’académies 1
Nombre d’établissements 1
Nombre de classes 4
Nombre d’élèves 77
Nombre d’enseignants 1
Nombre de participants autres 0

 

OÙ ?

C’est innovant

L’expérience est menée au sein du lycée professionnel Montciel de Lons le Saunier.

Le concept arrive du Canada, et, est surtout expérimenté dans le premier degré, dont les espaces classes sont plus grands, avec des emplois du temps plus modulables. A ce jour, je n’ai trouvé compte d’aucun autre test en lycée professionnel.

Le lycée Montciel est une petite structure de la capitale jurassienne qui a à cœur la réussite et l’épanouissement de ses élèves.

L’établissement propose chaque année de nombreux projets disciplinaires, culturels, artistiques etc… qui valorisent les élèves et les font grandir en tant que citoyen.

La classe flexible est innovante au sein du lycée puisqu’elle concerne plusieurs classes de différents niveaux, remet en question la pédagogie pour répondre au mieux aux besoins des élèves, et se déroule sur l’année (et les années suivantes, avec encore plus de matériel et d’espace, je l’espère).

Pourquoi ?

Problème identifié

Les objectifs de cette expérience de classe flexible sont :

– Une pédagogie plus respectueuse de l’élève.

– Placer l’élève au centre de son apprentissage.

– Rendre l’élève entièrement acteur de son apprentissage.

– Faire gagner l’élève en autonomie.

– Augmenter la concentration et l’attention de l’élève.

– Développer la confiance en soi et l’initiative de l’élève.

– Et surtout, que travailler ne soit plus qu’une contrainte, mais aussi un plaisir.

En d’autres termes, selon la formule de Maria Montessori : « aider l’élève à faire seul ».

Des objectifs plus globaux :

– La réussite des élèves et l’obtention des diplômes.

– La promotion de l’égalité des chances

– Développer le bien-être en classe, un climat d’apprentissage serein et apaisé.

– Lutter contre le décrochage scolaire.

– Faire grandir les élèves en tant que citoyen.

Origine de l’action

L’origine du projet de classe flexible part de ce constat.

Après plusieurs années d’enseignement, force est de remarquer que les séances « projets » et celles qui se déroulent au CDI sont celles qui fonctionnent le mieux.

Pourquoi ? Lors de ces séances, les élèves travaillent en autonomie avec un temps imparti et peu de consignes, mais simples et concises. Ils peuvent bouger, échanger entre eux, s’apporter mutuellement des savoirs et des compétences… Ils semblent plus à l’aise et plus au travail. Ils sont encadrés et libres à la fois. Et visiblement, cela fonctionne.

Conséquences : je rejoins les idées de la classe flexible que j’ai découvertes sur les réseaux sociaux et sites de veille pédagogiques. Je me documente sur le sujet pendant tout un été. Il existe de nombreuses ressources en ligne. Je suis vraiment déterminée à mettre en place une classe flexible au lycée Montciel à la rentrée 2018.

Sources d’inspiration

  • ☐ Livres, revues, articles
  • ☐ Conférences, rencontres, séminaires
  • ☐ Autres fiches Innovathèque

QUAND ?

Indiquer la date du début de l’action et la date, même prévisionnelle, de sa fin.

Date de début Date de fin
Rentrée 2018 Fin d’année scolaire 2019

 

COMMENT ?

Vous pouvez ici détailler la mise en œuvre de votre action en précisant les moyens humains, matériels ou financiers dont vous avez bénéficié.

Mise en œuvre

Avant la pré-rentrée, j’échange par mail avec notre adjointe, qui adhère de suite au projet.

Avant l’accueil des élèves, je constitue les îlots.

Pour le reste du matériel, c’est essentiellement de la récupération, que notre adjointe se charge de faire arriver dans ma salle. Les ballons de gym ont été négociés avec les collègues d’EPS. Les fauteuils arrivent du CDI etc…

La liste était longue, elle a tout trouvé ! Juste un grand merci.

Il faudra environ un mois pour installer la classe flexible, telle que je l’avais imaginée !

Au début, les élèves sont déroutés, mais s’adaptent très vite à ce mode de fonctionnement nouveau, qui leur laisse des espaces de respiration dans leur emploi du temps hebdomadaire chargé.

Décrire les modalités de mise en œuvre de l’action. 1 000 signes maximum.

Modalités de mise en œuvre [champ texte]

J’ai préparé en amont un plan de l’aménagement de la salle de classe, avant de l’opérer. J’ai déplacé les tables pour les assembler en îlots, en essayant de rendre l’ensemble harmonieux, et disposer le reste du matériel en fonction de l’espace restant : tapis au fond de la salle, coin lecture avec les fauteuils, table mange debout, 2e poste informatique…

Quelques ballons de gym ont remplacé des chaises.

Ainsi, différentes assises sont proposées aux élèves.

J’ai réalisé, en collaboration avec les élèves, une charte du vivre ensemble en classe flexible, pour leur expliciter à la fois le projet et les règles qu’il implique. J’insiste sur le fait que cette façon d’enseigner, qui m’est propre, ne se veut pas meilleure que celle des collègues.

Et puis, c’était parti. Les séances se sont enchaînées, et ont été vite de plus en plus fluides.

Il a fallu, bien sûr, modifier un peu ma pédagogie.

Chaque séance se déroule ainsi :

– un rappel de la séance précédente, opéré par les élèves,

– présentation des objectifs du jour,

– lecture et explication des consignes (simples et courtes), si possible par les élèves,

– mise en activité des élèves. C’est là, qu’ils choisissent comment travailler : où s’assoir, travail en autonomie avec écouteurs et musique, travail en îlots… Ils peuvent s’ils en ressentent le besoin sortir 5 minutes décompresser, boire, aller aux toilettes, ou lire quelques instants, et évidemment, changer de posture si nécessaire.

Ils ont également la possibilité de consulter Internet pour tout besoin pédagogique, puisque j’aimerais qu’ils développent leurs propres outils, et que cela devienne un réflexe.

L’activité est à effectuer dans le temps imparti, une durée bien sûr adaptée à ce mode de fonctionnement. A eux de bien gérer le temps. Evidemment je suis là pour tout problème éventuel. Il est intéressant d’observer leur manière de fonctionner.

– une phase de restitution (qui peut avoir lieu à la séance suivante) avec un rapporteur par îlot. Je ne complète que ce qu’il manque, quand c’est utile. Je souhaite qu’ils fassent le maximum sans moi.

– élaboration d’une trace écrite collaborative (même chose, peut être faite à la séance suivante ou sous forme d’évaluation intermédiaire).

La classe flexible repose également sur la mise en œuvre de nombreux projets, comme la participation au concours de nouvelles Plumes Rebelles, organisé par Amnesty International, la réalisation régulière de posters à afficher sur les murs de la classe, avec fierté, la variation des supports etc…

QUEL BILAN ?

Quelles modalités et méthodes d’évaluation ?

  • ☐ Auto-évaluation par l’équipe pédagogique
  • ☐ Évaluation interne à l’éducation nationale
  • ☐ Évaluation  par des chercheurs,
  • ☐ Autre évaluation (associations, consultants…)

L’évolution observée

Dès les premiers mois, les bienfaits de la classe flexible se font ressentir :

– les résultats scolaires des élèves ont augmenté, ils sont plus sérieux et plus concentrés,

– les élèves semblent plus heureux et plus engagés à l’école,

– les élèves participent plus en classe et poussent leurs réflexions davantage

– le positionnement favorise les discussions et les échanges constructifs

– émergence de la notion de plaisir de travailler, avec des élèves qui demandent à ce que je les évalue… !

– par rapport aux années précédentes, je suis en avance sur ma programmation.

ET APRèS ?

A retenir

J’aimerais aller plus loin avec plus de matériel et plus d’espace. J’aimerais que les élèves s’approprient l’espace encore davantage. Et pourquoi pas, qu’ils proposent des idées et participent à l’aménagement de la classe flexible.

J’aimerais aussi m’effacer le plus possible, aider les élèves à faire seuls. N’être plus qu’un outil.

Je souhaite que les élèves continuent de se concentrer, de réussir, et surtout, qu’ils prennent plaisir à travailler en lettres-histoire.

Diffusion

Indiquer les supports qui ont permis de valoriser l’action.

Mon blog : http://chamboule-tout.fr

La page du lycée Montciel sur Facebook.

Le compte Twitter du lycée Montciel.

Suites de l’action

J’espère vivement reconduire la classe flexible l’année prochaine, avec cette fois, une meilleure maîtrise et quelques remédiations, car l’expérience se révèle plus que positive.